Fabriquée avec des viennoiseries invendues, la bière à la chocolatine bientôt commercialisée

Nous avions déjà abordé le sujet dans notre précédent article, mais nous en savons à présent un peu plus sur ce projet. Le Hopscotch Pub and Brewery et la brasserie Ice Breaker Brewing se sont associés pour créer une bière brune à la chocolatine. Un projet insolite intitulé Nothing Toulouse.

Bière à la chocolatine ou bière au pain au chocolat ? Le débat est lancé. Ses créateurs, le Hopscotch Pub & Brewery de Toulouse et la brasserie Ice Breaker Brewing, située à Montrabé (Haute-Garonne), ont tranché. Leur drôle de breuvage, intitulé Nothing Toulouse, sera une bière à la chocolatine !

Une commercialisation sur Internet à partir d’avril 2020

La Nothing Toulouse n’est pas une nouveauté. Le Hopscotch Pub & Brewery l’avait déjà proposé à la dégustation en 2019, à l’occasion de la coupe du monde de la chocolatine. Le succès de cette bière a encouragé les brasseurs à poursuivre l’expérience… de manière légèrement différente, comme l’explique Anne-Sophie Bigot, co-fondatrice de Ice Breaker Brewing.

Les premiers brassins de Nothing Toulouse tiraient à plus de 10°. C’était une véritable bière de dégustation. Avec la commercialisation à venir et la mise en bouteille de 33 cl, le degré d’alcool devrait se situer entre 5 et 7°.

Une baisse du degré d’alcool qui permettra de boire plus facilement cette bière brune, courant avril 2020, date de la commercialisation du produit. « La Nothing Toulouse sera vendue sur le site Internet de Ice Breaker Brewing. Quelques caves à bières pourraient également la proposer », indique Anne-Sophie Bigot, sans préciser les établissements concernés.

Une bière fabriquée avec des chocolatines de Toulouse

« Cela n’a rien à voir avec la Guiness », une autre célèbre bière brune. Niveau goût, on devrait retrouver des notes chocolatées, de noisettes et de pain grillé. À la dégustation, la Nothing Toulouse se veut onctueuse :

On obtient ce résultat grâce à la présence de lactose. Attention, ce n’est pas du lait, c’est seulement le sucre contenu dans le lait. Ensuite, pour donner ce goût de viennoiserie, on ne met pas directement des chocolatines dans la cuve. Cela nuirait au brassage. On les fait d’abord sécher, puis, on en extrait un « sirop » que l’on mélange à la bière. Cela nous a pris des mois pour trouver le bon système.

Toutes les chocolatines utilisées sont des invendues qui viennent de boulangeries situées dans la Ville rose. En attendant la commercialisation de cette bière insolite, les brasseurs planchent déjà sur de nouveaux projets encore secrets. Quand on sait que le Hopscotch Pub & Brewery a déjà inventé une bière au cassoulet, les futurs arômes s’annoncent particuliers.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.