La mauvaise blague d’un boulanger déclenche la guerre sur les réseaux

Un boulanger a choisi de relancer l’une des plus grandes querelles de la cuisine française. Les internautes sont devenus fous de rage.

C’est un débat qui ne prendra jamais fin. Doit-on parler de pain au chocolat ou de chocolatine ? Le nord de la France penche pour la première option quand le Sud souhaite que l’on parle de chocolatine. A Biarritz, un boulanger a voulu mettre fin à la discussion en proposant dans son établissement des pains au chocolat. Littéralement des petits pains avec deux barres de chocolat dedans. Cette initiative a été mise en place pour les touristes, notamment parisiens, qui ne demanderaient pas des chocolatines mais des pains au chocolat.

https://twitter.com/MrFernandNaudin/status/1295064343374106624?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1295064343374106624%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.gqmagazine.fr%2Flifestyle%2Farticle%2Fla-mauvaise-blague-dun-boulanger-declenche-la-guerre-sur-les-reseaux

La photo des fameux pains au chocolat a été publiée sur Twitter et la polémique sur l’appellation de la viennoiserie est repartie de plus belle. L’internaute à l’origine de la publication a clairement été dépassé par la violence des échanges et a tenu à mettre les choses au clair au sujet de la chocolatine. « Dites, les pisse-froids… quand vous visitez une église, vous respectez le lieu, vous n’entrez pas en bikini ? Quand vous allez visiter une mosquée, vous enlevez vos pompes, même si ce n’est pas votre religion. Alors quand vous venez visiter notre belle région, respectez nos traditions. Et n’oubliez pas votre masque non plus. C’est pas le Puy du Fou ici. », a-t-il déclaré. On n’est pas tout à fait sûr que le geste du boulanger ou cette explication parviennent à convaincre les plus radicaux au sujet des pains au chocolat.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.