Journée de la francophonie : plutôt pain au chocolat ou chocolatine ?

Mathieu Avanzi est maître de conférence à l’Université Paris-Sorbonne. À l’occasion de la journée de la francophonie ce mercredi 20 mars, il revient pour France Bleu sur les différences linguistiques entre les régions.

« Il y a une vraie barrière Nord/Sud et Est/Ouest en France ». Débaucher, serpillère, broc d’eau… Chaque territoire a son vocabulaire propre. Mathieu Avanzi est maître de conférence à l’Université Paris-Sorbonne et tient le blog Français de nos régions. Pour ses recherches, il a mis au point un questionnaire où il recense ces différences linguistiques.

Plus de 15 000 personnes ont déjà renseigné leurs habitudes. Parmi les oppositions : quignon de pain contre croûton, crayon de papier versus crayon de bois, broc et pichet ou encore la sempiternelle bataille entre le pain au chocolat et la chocolatine.

La règle : ne pas passer pour un étranger

« Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise prononciation. Le bon mot, le bon accent, c’est celui de l’endroit où vous vous situez. Il faut s’adapter. » Le linguiste est plutôt conciliant : si pour certains, on ne prononce pas “lait” comme « les », il ne faut pas blâmer pour autant ceux qui prononcent « é » dans les deux cas. « Les dictionnaires commencent à préciser différentes prononciations au sein de leurs pages pour ne vexer personne ».

« Certains mots ou certaines prononciations restent encore des mystères » confie Mathieu Avanzi. « Le Sud par exemple parlait historiquement Occitan, mais il n’y a pas de raison scientifique particulière qui explique leur accent ». Le chercheur met en avant le rôle de l’école et du professeur dans la diffusion d’un terme particulier.

Source : www.francebleu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.