Doit-on dire pain au chocolat ou chocolatine ?

Le pain au chocolat rythme à la fois nos matinées et nos pauses gourmandes. Pourtant, peu d’entre nous connaissent son histoire… ni même son vrai nom.

Essayez de parler pain au chocolat avec un habitant du Sud-Ouest. Il vous rétorquera qu’« on ne dit pas pain au chocolat, mais chocolatine ». En quelques mots, celui-ci risque de raviver le clivage entre le Nord et le Sud que cette délicieuse viennoiserie a provoqué il y a longtemps déjà…

Un mot d’histoire

Le pain au chocolat, chocolatine, ou même couque au chocolat, est une viennoiserie constituée d’une pâte levée feuilletée – identique à celle du croissant – enroulée autour de deux barres de chocolat.

À la différence de viennoiseries comme la brioche ou le pain aux raisins, l’histoire de la chocolatine est très peu connue et n’a pas d’ailleurs pas d’intérêt historique majeur. « Il n’y a pas de date à laquelle situer le premier pain au chocolat », nous explique Dominique Anract, président du Syndicat des boulangers-pâtissiers du Grand Paris. « S’il fait bien entendu partie intégrante des codes et usages de la viennoiserie française, il s’agit d’une simple déclinaison du croissant », ajoute-t-il. De même que pour l’histoire des viennoiseries autrichiennes et du kipferl, l’ancêtre du croissant, on peut dire que le pain au chocolat n’a pas une seule origine et que les diverses légendes qui entourent sa conception sont toutes potentiellement valables. « Il ne s’agit que de théories, aucune archive officielle ne dit si elles sont vraies ou fausses », indique Dominique Anract.

Donc… pain au chocolat ou chocolatine ?

Certaines légendes affirment que le pain au chocolat s’appelle chocolatine, quand d’autres assurent l’origine du nom pain au chocolat.

Parmi ces récits, que détaille le blog Couteaux & Tire-bouchons, l’un situe la naissance du pain au chocolat au XVe siècle. La région Aquitaine était alors sous le règne de l’Angleterre et ce sont les Anglais qui auraient donné au pain au chocolat le nom de chocolatine. Friands de la viennoiserie française, ils auraient commandé des « chocolate in bread » au comptoir des boulangeries, devenu « chocolate in », avec le temps. Une hypothèse probablement fausse. Dans son ouvrage, August Zang and the French Croissant : How Viennoiserie Came to France, l’historien culinaire Jim Chevalier rappelle que l’arrivée en France du chocolat daterait de 1492. Il y a donc un problème de concordance des temps.

D’autres théories « plus plausibles », selon Dominique Anract, situent l’arrivée du pain au chocolat en France, au XIXe siècle. « C’est une viennoiserie assez récente », indique le président de la chambre professionnelle des artisans boulangers-pâtissiers. En effet, toujours selon le livre de Jim Chevalier, ce serait le boulanger autrichien Auguste Zang, qui aurait importé les viennoiseries dans la capitale française, et notamment le « Schokoladencroissant ». C’est la sonorité de ce dernier qui aurait donné le mot chocolatine.

Enfin, on raconte que le nom du pain au chocolat viendrait du goûter des enfants. Le traditionnel morceau de pain accompagné d’un carré de chocolat que mangeaient les écoliers à la récréation aurait tout simplement donné son nom à la célèbre viennoiserie… Alors, pain au chocolat ou chocolatine ? On est sûr d’une chose : c’est la meilleure de toutes les viennoiseries.

Source

Une réflexion sur “Doit-on dire pain au chocolat ou chocolatine ?

  1. Alors si je suis votre raisonnement, stupide soit dit au passant concernant l’image un pain classique au beurre est un beurettine et du pain avec un bloque de beurre au fond la c’est du pain au beurre?!!!!

    Soyez logique bon sens!!!!!

    Toujours besoin de mieux parler le français que les autres!:!!!!!!!!!! Tonnerre de Zeus!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.